• Le départ d'une Mère

    Elle n'est plus celle qu'on aime 

    Sans jalousie et sans chagrins, 

    Que nous trouvons toujours la même 

    Sous des cieux tristes ou sereins.

    Le départ d'une Mère

    Celle vers qui l'on va répandre 

    Tout ce qu'on souffre de douleurs, 

    Qui les plaint, qui sait les comprendre 

    Et mêle ses pleurs à nos pleurs.

    Le départ d'une Mère

    Celle dont le sein nous accueille, 

    Qui ne peut nous en repousser, 

    Et qui tremble comme une feuille 

    Au coup qui vient nous menacer.

    Le départ d'une Mère

    Celle qui vit dans sa tendresse, 

    Qui n'existe que pour chérir, 

    Et dont le regard nous caresse 

    À l'instant qu'elle va mourir.

    Le départ d'une Mère

    Celle qui depuis mon enfance 

    Veillait au repos de mes jours, 

    Qui fut ma première défense, 

    Dont j'étais les derniers amours.

    Le départ d'une Mère

    Elle ne peut m'être rendue, 

    Je ne saurais la retrouver, 

    À moins qu'à ma mère perdue 

    Un ange me fasse rêver.

    Le départ d'une Mère

    Où chercher autant d'obligeance ? 

    Cette bonté sans nulle aigreur ? 

    Où retrouver tant d'indulgence 

    Pour pardonner à mes erreurs ?

    Le départ d'une Mère

    Ô mère tendre et bien aimée, 

    Voilà qu'on ne me verra plus 

    Couronnée de ta renommée 

    Et protégée par tes vertus.

    Le départ d'une Mère

    Lorsqu'en ma pénible carrière 

    Je chancelais sur le chemin. 

    Pour me soutenir, bonne mère, 

    C'est toi qui me tendais la main.

    Le départ d'une Mère

    Près de toi s'allégeait ma peine, 

    Tu savais la faire oublier ; 

    Contre l'injustice et la haine 

    Tu me servais de bouclier.

    Le départ d'une Mère

    Car l'homme, en butte à la misère, 

    Peut tenir tête à ses revers 

    Alors que les bras d'une mère 

    À ses maux sont encore ouverts.

    Le départ d'une Mère

    Mais la mienne quitte une scène 

    Dont Dieu vient de me la retirer : 

    Sa mort est la première peine 

    Que sans elle je vais pleurer.


     

    Le départ d'une Mère

    une belle journée de bonheur avec maman et papa

     

     

     

     


    4 commentaires
  • IMMORTELLE SOLITUDE

    Eternelle Solitude

    Eternelle Solitude

    Un beau jour, elle frappe à ta porte

    Et comme tu as le coeur léger,

    Tu lui ouvres, puis que t'importe

    Tu l'invites à te rencontrer

    IMMORTELLE SOLITUDE

    Tu l'attendais, c'était fatal

    Elle te guettait dans tes pensées.

    C'est une grande erreur

    De croire qu'elle pouvait t'oublier

    IMMORTELLE SOLITUDE

    La voilà, sans crier garde

    Elle s'installe à tes côtés.

    Tu ne vas crier victoire,

    Les jours de paix sont arrivés.

    IMMORTELLE SOLITUDE

    Elle te parle à demi mots,

    Mais tu es bien trop fatiguée

    Pour monter contre elle un complot.

     Tu préfères la regarder.

    IMMORTELLE SOLITUDE

    Comme une amie, comme une complice,

    Dans ta vie elle va se glisser.

    Mais ce n'est pas avec délice

    Que l'habitude va s'installer.

    IMMORTELLE SOLITUDE

    Elle te suivra jusqu'à ta mort

    Même en enfer, elle peut aller.

    Et pour qu'elle survive encore,

    Un autre corps ira trouver.

    Elle se nomme : Solitude

    IMMORTELLE SOLITUDE


    2 commentaires
  • Pour toi ma Maman.

    En ce jour de printemps,

    Tu me manques tant.

    Je regarde les jonquilles

    Avec des larmes plein les yeux.

    Tu les aimais tant...

    Je voudrais aujourd'hui te les offrir

    Et voir ton plus beau sourire.

    Maman, j'ai posé un beau bouquet 

    Près de ta photographie,

    Le vois-tu ? 

    Il est pour toi Maman chérie.

                               Marie-Claire


    2 commentaires
  • Pour les Mamies

     

    J'ai une très grande pensée pour ma maman qui n'aura plus le bonheur d'avoir ses petits-enfants près d'elle, ils le seront par le coeur.

    Une pensée pour toutes les mamies de France et de Navarre. On vous aiment.

    Pour les Mamies


    3 commentaires
  • Un mois déjà...

    Un mois déjà Maman !

    Que tu m'as quittée.

    Chaque jour, chaque minute, chaque instant

    Je pense à toi, jamais je ne m'y ferai.

    Un mois déjà...

    Je garde en mémoire ton visage.

    Ton regard doux et tes cheveux dorés.

    Dans mon coeur, de belles images,

    Et ta voix remplie de bonté.

     Un mois déjà...

    J'espère que ton dernier voyage

    T'aura soulagée de tous tes malheurs.

    Et que tu es là-haut, bien choyée sur ton nuage

    Réservé un mois avant par ta petite soeur

    Un mois déjà...

    Ton absence est cruelle, et 

    Aujourd'hui, personne n'a la qualité

    Pour m'ôter tous mes doutes, 

    Qui ne sont que réalités.

    Un mois déjà...

    C'était si bon après ces années passées

    De pouvoir te serrer sur mon coeur,

    Poser ma tête sur ton épaule pour m'apaiser.

    Entends-tu Maman, mes sanglots et mes pleurs ?

     

    Un mois déjà...

    Un mois déjà sans toi Maman.

    Chaque nuit, mes rêves me transportent vers toi.

    Ta main caresse mes cheveux.

    Sur ma joue, tu dépose un baiser.

    Un mois déjà...

    Je t'aime Maman chérie.

                           Marie-Claire

    Un mois déjà...


    7 commentaires
  • Pour la Plus Merveilleuse Maman

    Pour la plus merveilleuse des mamans

    Pour la Plus Merveilleuse Maman

    En ce jour glacial de janvier,

    Tu nous as quitté.

    Telle une colombe,

    Tu t'es envolé.

    Pour la Plus Merveilleuse Maman

    J'aurais voulu te dire au-revoir,

    Avant que tu ne rejoignes les cieux.

    Et te serrer fort dans mes bras

    Une toute dernière fois.

    Pour la Plus Merveilleuse Maman

    Nous avons été séparé,

    Tu ne l'as jamais supporté.

    Tu as été arraché à la vie,

    Sans que tu ne l'ai mérité.

    Pour la Plus Merveilleuse Maman

    Une fille avide d'argent,

    N'avais de cesse qu'une idée,

    C'était, te dépouiller.

    Chose qu'elle a fait avec aisance et sans remord.

    Pour la Plus Merveilleuse Maman

    Mon coeur est brisé,

    Et n'arrivera jamais à se recoller.

    Je mettrai beaucoup de temps à accepter

    Que toi tu nous ai quitté.

    Pour la Plus Merveilleuse Maman

    Jamais je ne pourrai pardonner,

    A celle qui t'a fait souffrir.

    Toi maman, qui n'étais qu'amour.

    Comment est-ce possible ???

    Pour la Plus Merveilleuse Maman

    Aujourd'hui, je réalise plus que jamais,

    Que même ton enfant,

    A qui tu as donné beaucoup d'amour,

    Puisse te faire un jour tant de mal.

    Pour la Plus Merveilleuse Maman

    J'espère que justice sera faite,

    Et qu'un jour elle paiera

    Et souffrira à son tour, 

    Autant qu'elle t'a fait souffrir.

    Pour la Plus Merveilleuse Maman

    A moi, mon frère,

    Tes petits-enfants et arrière-petits-enfants,

    Tu nous manques énormément.

    Maman, on t'aime très fort.

    Tu es notre plus belle étoile.

    Ta fille Marie-Claire

    Pour la Plus Merveilleuse Maman


    votre commentaire