• Oublier qu'hier nous avons pleuré.

    Oublier qu'hier nous avons pleuré.

    Oublier qu'hier on a pleuré.

    Pour quelques souvenirs,

    revenir en arrière,

    Ne plus pouvoir rien dire,

    Et faire des manières.

    Oublier qu'hier on a pleuré.

    Chercher la vérité

    Alors que nous l'avons caché.

    Chercher le grand bonheur

    Au moment des grands pleurs.

    Oublier qu'hier on a pleuré.

    Nous imaginons toujours gagner,

    bien que nous ayons tout perdu.

    Nous nous disons enfermés

    Quand nous sommes à la rue.

    Oublier qu'hier on a pleuré.

    Nous n'en avons pas besoin,

    Pourtant nous tendons les mains.

    On se dit malheureux,

    Bien que nous ayons tout ce que l'on veut.

    Oublier qu'hier on a pleuré.

    Désespoirs, miroirs de vie,

    Oublions qu'hier nous avons pleuré

    Pour quelques mots d'amour dits,

    On ne comprend plus pourquoi.

    Oublier qu'hier on a pleuré.

    Nous voudrions "un toujours"

    Que nous ne trouvons pas.

    Nous cherchons jusqu'au moment

    Où le coeur broie du noir.

    Oublier qu'hier on a pleuré.

    Et puis vient un temps

    Où nous ne voulons plus y croire.

    Nous voudrions nous expliquer

    Mais nous n'arrivons pas.

    Oublier qu'hier on a pleuré.

    Nous voudrions cacher

    Les pleurs qui sont en nous.

    Et quand nous nous rendons compte 

    Que c'est nous dans ce miroir...

    Oublier qu'hier on a pleuré.

    Nous nous  cachons dans l'ombre,

    Jusqu'à ce que la tristesse s'estompe,

    Que nos pensés s'éclaircissent,

    Et que notre souffle s'apaise.

    Oublier qu'hier on a pleuré.

    Désespoirs, miroirs de vie,

    Oublions qu'hier nous avons pleuré.

                                                           MC.L

    Oublier qu'hier on a pleuré.


  • Commentaires

    4
    Vendredi 6 Juillet à 00:38

    Merci ma douce amie Marie-Claire,

    de nous dévoiler ton âme à travers ce poème.

    Bien sûr qu'il y a un fond de tristesse, sinon ce serait un leurre.

    Avec tout ce que tu vis tout ce que tu as déjà vécu, c'est beaucoup,et tu as été forte dans cette souffrance en toi et autour de toi.

    J'espère qu'un jour la roue va tourner, mais quand?

    J'entends tes cris silencieux et je les garde dans mon coeur pour essayer de les partager et de pouvoir t'alléger.

    Je t'embrasse comme je t'aime, beaucoup mon amie.

    Sylvie

    3
    Jeudi 5 Juillet à 21:05

    Il est bien joli ton poême ma douce, mais un peu triste, je sais la vie est loin d'être un long fleuve tranquille mais il faut relever la tête ....

    Je sais plus facile à dire qu'à faire, j'essaie juste de te dire que je suis là si besoin, as-tu fais du tri dans tes photos de vacances, j'aurais bien aimé découvrir la Sicile que je ne connais pas.

    Bonne soirée, gros bisous ma petite Marie

    Coco

    2
    Jeudi 5 Juillet à 20:25

    bonsoir merci une bien belle poésie,oui la vie est parfois compliquée mais la "vie est belle"bonne soirée ce soir le soleil est encore là ,moi je me couche car fatiguée bisousyes

    1
    Jeudi 5 Juillet à 20:21

    BRAVO  MARIE  CLAIRE  

    Bravo  pour  cette  jolie  Poésie  

    Il  est  vrai  que  la  vie  n'est  pas  toujours  facile  pour  nous  tous

    Mais  il  faut  continuer  d’espérer  cela  nous  aide  beaucoup et  qui  sait  

    avec  le   temps  tout  peu  changer parfois

    Avec  les  amitiés  de  Lulu



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :